Partagez | 
 

 in the middle of the night - ft. cameron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
membre » petit amour
» arrivé le : 01/07/2017
» mots doux : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet - in the middle of the night - ft. cameron   
Jeu 6 Juil - 20:55
Gabriel se réveille en sursaut. Ses yeux s'ouvrent soudainement et ses paupières papillonnent un instant, le temps qu'il s'habitue à l'obscurité de la pièce. Instinctivement, il se tourne et ses bras rencontrent le vide: Cameron n'est pas là. Il fronce les sourcils et passe une main sur ses yeux, comme pour chasser les derniers vestiges du sommeil. Gabriel repousse alors les couvertures, attrape son téléphone posé sur la table de chevet: presque trois heures du matin. Il soupire, essaie de voir si de la lumière filtre de la salle de bain attenante. Mais non, donc Cameron n'est pas là non plus. Et Gabriel sait parfaitement où il se trouve. Sans perdre un instant, il pose son téléphone à sa place, se lève et réveille en même temps Gizmo qui dormait au pied du lit. L'énorme boule de poil lève la tête, la langue pendant déjà hors de sa gueule et la queue bougeant de gauche à droite. Gabriel pose un doigt sur ses lèvres, lui intimant de se taire, et de ne pas bouger. Puis il quitte la pièce, vêtu de son boxer couleur nuit, les cheveux en bataille, la marque de l'oreiller encore imprimée sur la joue. Ses pieds foulent doucement le sol froid de la grande maison et il se dirige instinctivement vers la pièce qui se trouve non loin de là. Comme il s'y attendait, il voit de la lumière avant même de pénétrer à l'intérieur, puis il s'accoude à la chambranle de la porte un instant, les bras croisés. Cameron est bel et bien là, dans son atelier. Il parait tellement concentré sur sa peinture qu'il n'a pas remarqué Gabriel et celui-ci sourit avant de s'approcher. Sans pour autant regarder l'oeuvre sur laquelle il est en train de travailler sachant que certains artistes n'aiment pas ça, Gabriel vient passer ses bras autour de la taille de Cameron. "Tu as encore osé me laisser seul.", dit-il en posant son menton contre l'épaule de son petit ami. "...Est-ce que tout va bien?"
Revenir en haut Aller en bas
membre » petit amour
» arrivé le : 01/07/2017
» mots doux : 12
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet - Re: in the middle of the night - ft. cameron   
Jeu 6 Juil - 23:24
Cameron n'arrivait pas à dormir. Cela faisait déjà plusieurs nuits que c'était le cas, depuis que sa nouvelle enquête avait commencé. Un enfant avait été assassiné, et si son unité s'occupait de ces enquêtes là, elles étaient assez rares dans le coin. Cameron n'était pas seul à travailler dessus, et heureusement, ça lui permettait de partager la charge émotionnelle, mais quand il rentrait à la maison, qu'il retrouvait Gabriel, il ne voulait pas accabler ce dernier de sa journée, le jeune homme ayant ses propres enquêtes de son côté. Mais s'il n'en parlait pas, ça ne l'empêchait pas de ressasser tout ça encore et encore, surtout la nuit.

Ne parvenant pas à s'endormir, le brun avait quitté la chambre et avait rejoint son studio de peinture. Pour le moment rien n'était rangé ou organisé. Ils avaient emménagés récemment et le studio de peinture n'était pas une priorité. Mais il avait besoin de sortir ce qu'il ressentait depuis quelques jours et qu'il retenait en lui. Il avait prit la première toile, et les premières couleurs qui passaient avant de les étaler sur sa toile. Il était tellement prit dans sa peinture qu'il n'entendit pas Gabriel le rejoindre, et sursauta lorsque ce dernier l'enlaça. Cameron sortit alors de sa bulle, comme s'il reprenait contact avec la réalité et cligna des yeux plusieurs fois. Sa main gauche se posa sur les mains du blond qui l'entourait et il ferma les yeux en sentant son corps contre le sien. Il entendait l'inquiétude dans sa voix et se sentait coupable d'en être la source. "Désolé, j'arrivais pas à dormir, et je voulais pas te réveiller." dit il en premier lieu, son regard fixé sur sa peinture inachevée. Il ne répondit pas tout de suite à sa seconde question, prenant le temps d'y réfléchir, pensant le pour et le contre avant de se lancer. "Pas trop non, c'est ma nouvelle enquête." dit il alors. Si Gabriel n'avait pas fait cette autopsie là, il en avait sûrement entendu parler. Cameron n'avait pas oublié le cri des parents lorsqu'on leur avait annoncé la terrible nouvelle. "Je sais pas si je vais y arriver Gabe...il n'avait que six ans et...il ne méritait pas ça, personne ne le mérite. Je sais pas si je peux faire ça." répéta le brun alors qu'il se mettait à trembler dans les bras de son compagnon. Il était sur le point de craquer, il pouvait le sentir, et cette fois, il n'avait pas le force de se retenir.
Revenir en haut Aller en bas
membre » petit amour
» arrivé le : 01/07/2017
» mots doux : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet - Re: in the middle of the night - ft. cameron   
Ven 7 Juil - 0:06
Le léger sourire de Gabriel disparait aussi vite qu'il est venu. Il sentait bien que son petit ami était préoccupé depuis son retour à la maison...Mais il n'avait pas osé lui demander quoi que ce soit. Sauf que là, si le problème en question l'empêche carrément de dormir, là ça devient également celui de Gabriel. Il n'aime tout simplement pas voir Cameron dans cet état. Compatissant, le jeune homme dépose un baiser sur son épaule, tout en le serrant plus fort. "Je me fiche que tu me gardes éveillé. D'ailleurs, tu sais très bien à quel point j'aime ça." Il sourit à nouveau, essayant de détendre l'atmosphère. Mais c'est de très courte durée. Cameron parle de sa nouvelle enquête, et Gabriel comprend tout de suite de quoi il s'agit. Un enfant en bas âge qui a disparu, avant d'être retrouvé assassiné. Ce n'est pas lui qui était sur l'affaire, et il n'a pas pratiqué l'autopsie du petit, mais apparemment ce n'est pas le cas de Cameron, qui est mêlé à tout ça. Et ça semble le perturber, qu'on lui ait assigné une affaire aussi délicate: d'ailleurs il le comprend totalement. Qui pourrait faire face à ce type de décès sereinement?! "Eh...", murmure Gabriel en serrant son petit ami encore plus fort si possible. "Bien sûr que tu vas y arriver. Ce petit garçon a connu un sort tragique, mais il mérite amplement d'être vengé. Il faut que quelqu'un trouve l'enfoiré qui a osé s'en prendre à lui et qu'on l'envoie derrière les barreaux à vie." Gabriel soupire et embrasse la tempe de Cameron, avant de poser sa joue dans ses cheveux couleur corbeau. "Si on t'as mis sur cette affaire, c'est parce qu'on t'en pense capable. Parce que tu es l'un des meilleurs, et que la famille de cet enfant doit trouver la paix." Ses doigts caressent la peau de Cameron dans de doux mouvements circulaires, pour le rassurer. "Ne te tortures pas pour ça, d'accord? Fais comme tu fais toujours: laisses le boulot au boulot. Ici, il n'y a que toi et moi." Gabriel ne sait pas trop quoi dire pour le rassurer. Mais il essaie, vraiment: parce qu'il n'aime pas voir Cameron aussi perturbé par tout ça. La maison devrait être un havre de paix, non pas un endroit où l'on ressasse les problèmes du travail.
Revenir en haut Aller en bas
membre » petit amour
» arrivé le : 01/07/2017
» mots doux : 12
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet - Re: in the middle of the night - ft. cameron   
Sam 8 Juil - 15:43
Malgré son humeur maussade, Cameron ne put s'empêcher de sourire briévement à la remarque de Gabriel sur ce qu'il se passait entre eux dans leur lit. Malheureusement, il n'avait pas le coeur à tout ça. Il s'était promit de ne jamais ramener le travail à la maison mais cette enquête...elle n'était pas comme les autres. Le brun resta silencieux aux propos de Gabriel, essayant de puiser de la force dans ces mots pour repartir de l'avant. Heureusement pour lui, son petit ami connaissait la difficulté de son métier, et il le comprenait mieux que n'importe qui d'autre. Mais ça ne justifier pas de déverser tout son coeur sur lui. Lui aussi faisait face à des affaires difficiles. Cameron ferma les yeux en sentant la joue de Gabriel dans ses cheveux. Ce qu'il pouvait aimer cet homme. Jamais il n'aurait cru ça possible, d'aimer autant quelqu'un. Et le mieux dans tout ça : c'était qu'il l'aimait en retour. A ces derniers mots, il se retourna dans les bras de son petit ami pour lui faire face et plonger son regard dans le sien. Les notes de marron dans son bleu l'avait toujours fasciné. Il caressa avec tendresse sa joue avant d'hocher la tête. "Je sais que tu as raison." murmura t'il avant de poser son front contre le sien, l'entourant de ses bras pour le ramener contre lui. Ce petit garçon comptait sur lui pour raconter son histoire et traduire l'homme ou la femme qui l'avait tué en justice. Après il pourrait pleurer et s'effondrer. Il glissa son visage dans le coup de Gabriel, prenant une grande inspiration pour s'imprégnait de son odeur. "Merci d'être là pour moi." dit il, ses lèvres frôlant la peau de son compagnon à chaque mot. Il el relacha ensuite mais prit son visage entre ses mains pour un tendre baiser remplit d'amour. "Qu'est ce que je ferais sans mon bel ange blond hein ?" demanda t'il après avec un petit rire qui ne sonnait pas sincére, malgré tous ses efforts. Cette enquête allait lui coller à la peau, il le savait. "Tu crois...tu crois qu'on aura des enfants un jour ?" demanda t'il d'un coup. Ils n'en avaient pas parlé, même si vu leur récent déménagement, c'était une étape logique à venir d'ici quelques années. Cameron en avait oujours voulu, même s'il ignorait comment il allait faire, étant homosexuel, il y avait plusieurs possibilités, excepté celle qu'il aurait vraiment aimée : un enfant qui soit de lui et de Gabriel, un mélange entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
membre » petit amour
» arrivé le : 01/07/2017
» mots doux : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet - Re: in the middle of the night - ft. cameron   
Sam 8 Juil - 18:11
Gabriel et Cameron ne sont pas ensembles depuis longtemps, mais ils se connaissent assez pour reconnaitre les humeurs de l'un de de l'autre. Et Gabriel voit bien à quel point son petit ami semble torturé. Et ça lui fait du mal, dans le fond. Alors il essaie de le rassurer comme il peut, en grand handicapé des sentiments et maladroit qu'il est. Son effort semble porter ses fruits, bien qu'il s'attendait à mieux: c'est déjà ça. Au moins Cameron réagit, le prend dans ses bras et le serre contre lui. Il le remercie même d'être là pour lui, ce qui fait sourire Gabriel. "De rien", murmure-t-il en passant ses doigts dans les cheveux de Cameron. Puis il lève les yeux au ciel, un léger sourire au lèvre, sentant la chaleur rassurante des mains de on petit ami contre ses joues. Celles-ci sentent la peinture, odeur désormais familière pour Gabriel: et dieu sait qu'il avait été compliqué de s'habituer au parfum un peu trop fort des produits. "Je pense que tu serais totalement perdu!", répond Gabriel, sentant encore un léger malaise du côté de Cameron. Il comprend qu'il ne pourra pas faire en sorte qu'il ne pense plus à cet enfant. Cameron y pensera, le vivra jusqu'à la toute fin de l'enquête, c'est obligé. Ils ne sont donc pas au bout de leur peine, mais il en faut beaucoup plus à Gabriel pour se décourager. "Mais je ne pense pas être un ange. Ou alors un ange avec un sacrément sale caractère..." Il pouffe de rire. Jamais personne ne lui a dit qu'il était bénéfique en quoi que ce soit. Sauf peut-être Sophie. Mais ça lui fera toujours une impression bizarre. Soudain, le coeur de Gabriel loupe un battement et il regarde Cameron, surpris. Des enfants?! Ils sont ensembles depuis seulement un an, viennent à peine d’emménager...A vrai dire, Gabriel n'est pas du genre à voir trop loin dans le futur. De peur d'être déçu, de peur de ne pas avoir ce qu'il veut. De ne pas réussir. Après, il avait eu peur à l'idée de cohabiter avec son petit ami, il y a quelques semaines...Et finalement, il n'a jamais été aussi heureux, aussi en paix. Il ne s'était jamais senti autant en sécurité que depuis qu'il partage les mêmes murs que Cameron. Surtout qu'ils rénovent de leurs mains, ils font ça ensembles, à deux et soudés. L'expérience les rapproche, même. Alors des enfants...Ce serait vraiment un très, très, très gros pas en avant. L'idée même le fait flipper, sur le coup. Mais à y repenser, et si ça les rapprochait encore, les soudait encore plus? Bien sûr, ils ne pourraient pas avoir d'enfants de leur sang, mais après tout pourquoi pas? "Euh, je...J'en sais rien, Cameron." Il passe une main dans ses cheveux, choisissant d'être complètement honnête. Il se doute que c'est son affaire qui lui fait penser aux enfants, mais ne sait pas si par conséquent, il est sérieux ou simplement poussé par ses sentiments. "On vient à peine de s'installer, alors je n'y ai jamais vraiment pensé. Mais je...Oui, peut-être, si on en a l'envie et l'occasion. Ou même le temps."  Gabriel pose ses mains sur le cou de Cameron, posant à nouveau son front contre le sien. "Je sais que cette enquête te perturbe, Cameron. Et je serais toujours là pour écouter ou donner un coup de main si tu en as besoin...Mais si c'est à cause de ça que tu penses aux enfants, ça risque de te faire plus de mal que de bien."
Revenir en haut Aller en bas
membre » petit amour
» arrivé le : 01/07/2017
» mots doux : 12
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet - Re: in the middle of the night - ft. cameron   
Sam 8 Juil - 18:27
Cameron hocha la tête à la confirmation de Gabriel, que sans lui il serait perdu. Et c'était vrai. Même s'il se la jouait un peu solitaire parfois, sa vie ne serait que terne et triste sans son petit ami. Il était un cadeau du ciel, et malgré toutes ses dénégations, il était vraiment un ange à ses yeux. Il ne put s'empêcher de rire à la mention de son sale caractére et il l'embrassa une nouvelle fois. "Mais je l'aime ton sale caractére..." répondit il en caressant sa joue. Il aimait Gabriel tel qu'il était, même si parfois ils s'engueulaient comme jamais. Ils finissaient toujours par se réconcilier. Et puis, sans vraiment trop réfléchir, Cameron évoqua le sujet épineux et sensible des enfants qu'ils pourraient avoir. C'était fou mais plus fort que lui. Pour lui Gabriel était l'homme de sa vie, sans aucun doute, mais il savait que le blond aurait besoin de temps, tout comme lui d'ailleurs, avant de se lancer dans un tel projet. Il hocha la tête à sa réponse, honnête ce qu'il apprécia. Il ne voulait pas que Gabriel lui vende un faux espoir, il voulait la vérité brute. Même si elle faisait mal. Il ferma les yeux lorsque Gabriel posa son front contre le sien et il sentit un noeud se former dans sa gorge à sa question. Il posa ses mains sur le torse du blond et poussa un soupir. "Je sais qu'on est pas prêt pour tout ça et que...un enfant mort c'est peut pas la meilleure des motivations pour se lancer dans tout ça, c'est juste que..." Il se décolla de son petit ami. "Je sais pas, j'ai l'esprit ailleurs." expliqua t'il avant de remarquer une trace de peinture sur la joue de Gabriel. Il se tourna pour prendre un chiffon qu'il mouilla dans l'eau avant d'essuyer doucement sa joue. "On devrait peut être retourner au lit ?" tenta t'il en essuyant sa joue, sans croiser le regard du blond. "Ou on peut rester ici et je pourrais te peindre, ça fait longtemps que j'ai pas fait ça..." proposa Cameron en chassant une mèche blonde de la joue de son petit ami.
Revenir en haut Aller en bas
membre » petit amour
» arrivé le : 01/07/2017
» mots doux : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet - Re: in the middle of the night - ft. cameron   
Dim 23 Juil - 14:38
Gabriel sourit et ferme un instant les yeux quand Cameron passe ses doigts sur sa joue. Il se sent bien, et en sécurité. Tellement, qu'il pourrait à nouveau s'endormir, si on lui en avait laissé le temps ou l'occasion. Mais ce fut sans compter sur Cameron, qui lui posa une question sur les enfants. Gabriel se sent mal à l'aise, ouvre les yeux et ne sait au début, pas quoi répondre. Il choisit alors d'être honnête et voir rapidement que Cameron apprécie ça. Bien qu'il semble encore triste, perturbé et que ça brise le coeur de Gabriel: au moins ils sont sur la même longueur d'onde. C'est rassurant. Finalement, Cameron prend un bout de tissu mouillé pour l'appliquer sur la joue de Gabriel et celui-ci fronce le nez, un sourire amusé sur le visage. "Ça va aller", lui assure tout de même Gabriel avec confiance. "Tout va bien se passer et bientôt, ce sera derrière nous." Cameron n'oubliera certainement jamais ce petit garçon; tout comme lui n'oubliera jamais la première personne qu'il a dû réellement autopsier. Mais le temps efface tout, et les mauvais souvenirs seront rangés dans un coin de leur mémoire, pour faire place à d'autres évènements. Bons ou mauvais. Cameron lui propose de retourner se coucher, ou de choisi de rester dans l'atelier. Et bien que Gabriel meurt d'envie de se plonger sous les draps et de dormir sachant qu'il bosse dans seulement quelques heures, il n'hésite pourtant pas à répondre: "Mmmh, d'accord. Effectivement, ça faisais longtemps. J'ai d'ailleurs commencé à penser que tu avais trouvé une autre muse!", le taquine-t-il avant de lui voler un baiser et de reculer. "Comment est-ce que je dois m'installer?" Au tout début de leur relation, Gabriel était totalement étranger de tout ce processus de création. Il n'avait jamais été en couple avec un artiste, et plongeait à pied joint dans  l'inconnu. Il n'avait jamais été dessiné: on ne lui avait jamais demandé. C'est pour ça que les débuts ont été étranges pour lui: devoir se placer exactement comme Cameron le voulait, être dirigé parfois d'une main de fer. Rester en place, ne pas bouger ou rire. Parfois, il devait même éviter de respirer, et ça l'amusait beaucoup. Bizarrement, Gabriel aime poser pour Cameron. Il aime le regarder travailler. Et effectivement, il aurait du mal à accepter l'idée qu'il prenne un autre modèle, maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
membre » petit amour
» arrivé le : 01/07/2017
» mots doux : 12
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet - Re: in the middle of the night - ft. cameron   
Dim 23 Juil - 16:18
Cameron acquiesça à l'affirmation de Gabriel en essuyant doucement sa joue. "Quand j'aurais coffré ce salaud.." murmura t'il avant de proposer à son petit ami d'être son modèle ou d'aller se recoucher. Cameron savait que malgré la fatigue il ne trouverait pas le sommeil de sitôt et qu'il valait mieux mettre tout ce temps en pratique plutôt que de le passer à ruminer. Il savait que le blond était fatigué, mais fut soulagé que ce dernier accepte et le laissa lui voler un baiser, secouant la tête à ses propos. "Tu es ma seule et unique muse Gabriel..." dit il, ce qui valait un je t'aime dans les mots du brun. Gabriel était magnifique, personne ne pouvait le nier, Cameron les mettait au défi. Mais il y avait tellement plus que cela, Cameron pouvait le voir dans un sourire, une ride du front, un éclat dans son regard bicolore. Gabriel était un sujet qui l'obsédait nuit et jour, il ne comptait plus les esquisses où Gabriel était la pièce maitresse, dans différentes situations ou tenues. Il n'avait pas oublier le jour où le blond était tombé sur ses nus, Cameron n'avait pas osé lui demander de poser dans le plus simple appareil pour lui, pensant qu'il passerait pour un pervers, mais Gabriel n'avait pas eu cette réaction, heureusement. Cameron prit une feuille et un crayon à papier et se tourna vers Gabriel. Il regarda autour de lui avant de voir un tabouret. Il le prit et rejoignit son petit ami, posant le tabouret et l'invitant à s'asseoir dessus. Il passa ses mains sur ses épaules, puis les posa sur son visage avant de l'embrasser tendrement. "Tu fais comme tu le sens, pas de consigne pour cette fois." dit le brun avec un petit sourire avant de revenir devant sa toile. Depuis le temps, Gabriel avait prit le pli, sachant comment s'installer. Mais ce soir, enfin cette nuit, Cameron ne cherchait pas quelque chose de précis, il voulait juste s'oublier dans les traits de Cameron, et quoi de mieux qu'un portrait pour faire ça. "Si jamais tu es trop fatigué, n'hésite pas à me le dire mon amour..." dit il avant de commencer les premiers traits, concentré sur son oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
membre » petit amour
» arrivé le : 01/07/2017
» mots doux : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet - Re: in the middle of the night - ft. cameron   
Lun 24 Juil - 9:44
"...Et si c'était une femme?", demande Gabriel sans pouvoir s'en empêcher. C'est vrai que dans la logique, tout le monde viendrait à penser que celui qui a fait du mal à cet enfant est un homme. Mais après tout, pourquoi est-ce que ce ne serait pas une femme? Bien que ce soit carrément plus rare, on ne peut jamais savoir réellement ce qu'il se passe dans la tête des gens. "Une femme veut kidnapper l'enfant, ça se passe mal et...et voilà. C'est rare, mais ça s'est déjà vu." Gabriel ne sait pas vraiment pourquoi il dit tout ça. Sûrement parce qu'il se sent impliqué, et que dans le fond lui aussi aimerait savoir la vérité. Puis c'est également dans sa nature d'enquêter, bien qu'il ne soit pas constamment sur le terrain comme son petit ami. Il accepte ensuite de poser pour Cameron et un sourire étire ses lèvres alors qu'il s'éloigne pour aller s’asseoir sur le tabouret présenté devant lui. Ensuite il souffle et passe une main dans ses cheveux, détendant les muscles de ses épaules et de son dos. Il se souvient encore de la première fois qu'il a posé pour Cameron: il était super nerveux! Il ne tenait pas en place et était tellement crispé qu'il s'en ai fait des crampes. Aujourd'hui, il sait comment ça se passe et prend le processus avec beaucoup plus de facilité. "Quoi, ça veut dire que je peux même faire des grimaces?", demande-t-il en riant. Pourtant il n'en fera rien, évidemment. Déjà parce que l'art est un sujet sérieux...Et aussi parce qu'il n'a pas envie de se ridiculiser. Il se contente alors de regarder Cameron droit dans les yeux, essayant de garder un visage assez neutre. "Ça va aller", lui assure-t-il quand même. Si il est fatigué, Gabriel sait que Cameron a besoin de lui: et Cameron passera toujours avant tout. "Au pire, je dormirais à la morgue. C'est plutôt calme là bas." Gabriel sourit. C'est vrai qu'il n'est jamais vraiment dérangé: les vivants évitent cet endroit comme la peste, et les morts ne parlent pas. Donc oui, Gabriel n'a pas vraiment à se plaindre!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet - Re: in the middle of the night - ft. cameron   
Revenir en haut Aller en bas
 

in the middle of the night - ft. cameron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» recherche piéces noires V-ROD Night special
» Mervent by night
» funky 80's ls night!
» Diavel Night au DS de Montpellier le 8 décembre !
» arnodesyvelines + Kuzco + Cameron Diaz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castle Hollow :: Castle Hollow :: Nightingale Square :: Home, sweet home-